Vieux cochons !

Une saga de Thalia_Devreaux - 23 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

6 minutes de lecture

Épisode 5 : Le maître-chanteur

J'évite de croiser monsieur Beaumont depuis lundi dernier. Je mets plus rarement les pieds dans le jardin. Néanmoins, je vis mieux ma semaine à présent et lorsque je termine le dernier cours du vendredi, j'envisage de sortir le soir pour faire la fête avec les copines. Mais avant ça, comme toutes les semaines, je fais les quelques courses demandées par mes parents, « ma contribution à la vie en communauté », une nouvelle règle depuis que je suis à l'université.

J'ai de la chance que le supermarché se trouve à proximité de la maison. J'y vais avant de rentrer. Mes écouteurs dans les oreilles, je circule à travers les rayons en prenant ce dont j'ai besoin. Je réponds au message d'une amie que je prévois de sortir ce soir.

En relevant la tête, je vois à côté de moi un homme de la cinquantaine me regarder avec insistance. Je me demande bien ce qu'il peut me vouloir. Ce n'est pas la première fois que je le croise ici, je crois qu'il habite dans les environs. Pas très loin de chez moi en somme.

— Je crois que je vous ai vu en photo récemment.

Mon cœur s'arrête de battre pendant une seconde. Je dois avoir mal entendu. Le mieux c'est de faire comme s'il n'existe pas. Je prends une bouteille de lait et je m'en vais plus loin sans répondre. Je continue mes achats tout en m'interrogeant sur ses paroles. Je suis soulagée de voir qu'il ne m'a pas suivi.

Je n'écoute plus vraiment ma musique. Je m'interroge sur cette étrange rencontre. Je dois me faire des idées. Peut-être qu'il ne s'adressait pas à moi... Mais très vite je comprends que c'est le cas lorsqu'au rayon des pâtes, il vient dans ma direction. La curiosité l'emporte et je ne m'éloigne pas.

— Je sais que c'est vous. J'ai vu votre photo en conversation privée sur un forum.

— Vous devez vous tromper, lui rétorqué-je avec assurance.

Une angoisse m'envahit. Aurais-je si peu de chance que mon voisin ait fourni ma photo à un homme habitant dans la même ville et à proximité de chez moi ? Ce serait comme si le sort s'acharnait sur moi.

— Peut-être... Mais il me semble que sur la photo vous avez le même t-shirt rose.

J'espère que je ne lui montre pas que je suis en train de me décomposer. Je ne pensais pas qu'en remettant ce haut porté le mercredi de la semaine passée, je risquais d'attirer l'attention d'un autre pervers inscrit sur le forum.

— Je vérifierai tout à l'heure en rentrant chez moi.

Ça je n'en doute pas... Je m'abstiens de lui répondre et je préfère retourner à mes achats. Je prends un paquet de macaronis et je le laisse au milieu de l'allée. Je n'ai qu'une hâte : rentrer le plus vite possible.

Arrivée en caisse, je suis soulagée de voir qu'il doit continuer à faire ses achats. Je pose fébrilement mes articles et les récupère ensuite sans être plus sereine. Des pensées se bousculent dans ma tête. Alors que j'ai réagi vite avec monsieur Beaumont, le mal était déjà fait me concernant. Cette vidéo sur Snapchat me coûte de plus en plus cher. Je hais Jérémy !

Une fois rentrée, je file sur le forum où je me suis créée un compte pour surveiller l'actualité. Je veux rester à l’affût de la moindre photo publiée qui pourrait me concerner. On ne sait jamais si quelqu'un décide d'en publier une. En contactant un administrateur, je la ferai supprimer rapidement. Sauf que jusqu'à ce jour, j'avais espéré que personne dans ma ville ne le saurait.

Pour l'instant, il n'y a rien me concernant dessus, ce qui me rassure en partie. Je laisse tomber l'ordinateur pour répondre au téléphone. Lily m'appelle pour la soirée mais je n'ai plus envie d'y aller. Ce quasi inconnu m'a gâché ma fin de journée, je n'aurais pas la tête à boire et à danser.

J'hésite à aller voir le voisin voyeur pour savoir avec quels membres il a pu échanger mes photos. Je préfère m'abstenir de le faire, je ne voudrais pas qu'il profite de la situation. Tout ceci doit rester secret et qui sait, avec un peu de chance toute cette histoire restera cachée.

Mais le soir-même, je comprends que ce ne sera pas le cas. Sur le fil d'actualité consacré aux « jeunes poufs », diablotin56 poste une photo de moi de dos au supermarché. Il dit qu'il m'a rencontré aujourd'hui. « Ce n'est pas tous les jours qu'on a la chance de croiser une pouf qui se fait prendre en photo dans son jardin en train de se caresser. » Rouge de honte, je m'attends au pire, surtout que monsieur Beaumont répond avec son compte en lui disant qu'il me connaît bien.

La discussion s'emballe, plusieurs membres veulent voir la ou les photos en question. Le fameux diablotin56 s'annonce prêt à les diffuser. Du coup, je réagis en lui envoyant un message privé en lui demandant de ne pas le faire et en lui révélant qui se trouve derrière le pseudo.

Sa réponse ne se fait pas attendre. Il est ravi que je le contacte et me traite de coquine pour venir fréquenter ce genre de forum. Je n'ose pas lui dire que c'est par crainte de voir justement une de mes photos circuler. J'insiste sur ce point crucial mais il s'en moque. Pour lui ce n'est qu'une photo d'une jeune femme se faisant plaisir et il ne voit pas où est le mal. Dans ma tête, je pense de nouveau à Stéphanie.

Une fois de plus, je me retrouve à négocier pour tout stopper. Je me trouve conne d'avoir fait ces satanées photos pour monsieur Dupré. Même si c'est Jérémy qui m'a mis dans ce problème au départ, je l'ai accentué en cédant à cette dernière condition pour supprimer la vidéo. Au moins avec monsieur Beaumont, il n'y a aucune trace de l'accord passé.

« C'est vrai que t'as couché avec lubrique666 ? » M'écrit-il. Mon voisin s'est vanté apparemment mais il n'a aucune preuve. Je préfère éviter de répondre et revenir sur le sujet des photos. Je reçois une d'elles sur ma messagerie où il me prouve qu'il les a en sa possession. Décidément, les vieux cochons se font plaisir sur mon dos. Ou en étant plus vulgaire, sur mon cul...

Je lui demande de supprimer les photos et il veut savoir ce qu'il aura en échange. Je lui réponds par décence et par respect pour moi mais il n'en a rien à faire. Il souhaite s'amuser avec les autres membres du forum. Il m'annonce que s'il n'obtient rien en contrepartie, il fera ce qu'il veut. Il se fait tard, je n'ai plus les idées claires et je lui annonce que je le recontacterai le lendemain.

Je suis occupée toute la matinée, je pense être tranquille avec cette histoire. Je ne vais sur mon ordinateur qu'après le repas du midi et c'est là que je découvre une photo de moi, le visage flouté où l'on voit ce que je suis en train de faire. Les commentaires ont fusé, tous veulent voir l'image à visage découvert puisque c'est ce que promet diablotin56. Le connard !

Je le contacte aussitôt en lui réclamant de ne pas le faire. Il met du temps à me répondre alors que je le vois connecté. Il souhaite toujours une contrepartie et il m'indique que j'ai deux heures. Passé ce délai, il postera la même image sans le floutage.

Je pourrais contacter un des administrateurs du forum mais le problème c'est que je ne suis pas certain qu'entre le moment où la photo sera publiée et le moment où elle sera supprimée, il n'y ait pas quelqu'un d'autre de ma petite ville qui ne la récupère. Sans compter monsieur Beaumont qui pourrait s'amuser à la sauvegarder...

Après une heure de réflexion, je reste dans l'optique d'empêcher que le cliché ne soit publié. J'envoie finalement un message pour répondre que je ferai ce qu'il veut en échange. Il me laisse languir pendant plus de vingt minutes avant d'écrire qu'il est d'accord. Il supprime ensuite les deux photos publiées.

« Je te recontacterai très vite. À toi de ne pas me décevoir. »

Devrais-je de nouveau écarter les cuisses ? C'est probable... Mais si c'est pour me permettre que toute cette histoire en reste là, je suis prête à en faire le sacrifice. Heureusement que sur le fil de discussion aucun des deux vieux cochons n'a mentionné notre ville.

Écrire à Thalia_Devreaux

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche