Vieux cochons !

Une saga de Thalia_Devreaux - 36 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

4 minutes de lecture

Épisode 27 : Monsieur Dupré change les règles

Je me remets tout doucement de cette sodomie. Physiquement et mentalement. J'aurais préféré qu'il s'en abstienne. Surtout devant Patrick. Ce dernier a dû s'éloigner après la séance photo en prétextant qu'il avait une envie pressante. Nous avons tous compris qu'il avait plus besoin de gicler que d'uriner...

Je ne peux pas lui en vouloir. Il est aussi piégé que moi et lui m'a envoyé un texto d'excuse pour ce qui s'est passé. Pourtant ce n'est pas de sa faute. Il se soucie de moi, me demande si ça va.

Ça va. J'ai une gêne mais elle va finir par passer. Avant de me débarrasser de monsieur Dupré, j'aimerais bien trouver le moyen de me venger. Il profite un peu trop de la situation. Jusqu'à présent, il s'était contenté de me prendre en photo. Maintenant il s'intéresse à mon cul. Je sais qu'il va vouloir de nouveau recommencer.

Le mercredi en fin d'après-midi, je reçois un message de Marcel. Il me demande d'aller consulter ma messagerie sur le forum. Le connaissant, il a dû m'envoyer une nouvelle vidéo où il se masturbe en matant la dernière sextape. Je vais lui faire ce plaisir, mais je découvre avec horreur qu'il s'agit d'une autre photo de moi à quatre pattes avec monsieur Dupré, son pouce enfoncé dans mon cul. Je reconnais la chambre de monsieur Beaumont. Merde !

Je lis rapidement le mail :

Je ne sais pas qui est cet homme mais lui aussi aime bien enfoncer un doigt dans ton cul ! Le chanceux ! Je le remercie de m'avoir fait parvenir cette photo par l'intermédiaire de lubrique666.

Je trouvais mon voisin trop calme ces derniers temps, mais si maintenant il agit par l'intermédiaire de monsieur Dupré, je suis foutue ! Cette photo va me coûter cher et je crains que Raymond l'ait aussi en sa possession...

Celui-ci ne tarde pas à me contacter dans la soirée tandis que j'essaye de me sortir de ce nouvel embarras sans trop de conséquences néfastes. Le petit frère de Patrick me donne clairement ses intentions : il veut une nouvelle sextape filmée par son frère pour mieux apprécier. Si je refuse, il diffusera la photo qu'il a reçu aux yeux de tous les membres du forum. « Je flouterai seulement le visage de ce vieux chanceux ! » m'écrit-il avec un smiley en train de rire. « On verra bien ton visage et très vite les gens comprendront que c'est un autre homme qui a pris la photo. »

Pour toutes ces raisons, ce cliché doit rester privé. Je passe une mauvaise nuit tandis que je fais mariner Marcel avant de trouver un accord avec lui. Car lui aussi joue sur le fait qu'il pourrait diffuser l'image. Je vais devoir céder pour une nouvelle sextape avec lui. Putain, il fait chier ce vieux cochon de Dupré !

Plutôt que d'aller à la fac, je contacte l'homme à l'origine de mes nouveaux problèmes, celui avec qui j'ai un accord.

— Bonjour Mylène. Ça me fait plaisir que tu m'appelles de bon matin. C'est pour avoir des infos pour la séance de lundi ? Ou tu te languis déjà de me revoir, ma cochonne ?

Je ne supporte plus le son de sa voix. C'est un peu comme le visage de Jérémy, dès que je le vois, j'ai envie de le taper...

— Non ! C'est à propos de la photo que monsieur Beaumont diffuse en privé sur le forum à votre demande !

Il se met à rire. Je ne sais pas si c'est parce qu'il entend mon ton colérique ou à cause de la situation dans laquelle je me trouve.

— On avait un accord !

— Oui... Par rapport à la vidéo faite chez ton voisin et aux photos que je prends depuis. Mais pas pour celle-ci. Je n'ai rien promis à ce sujet. Mais ne t'en fais pas, je ne diffuserai pas le reste.

Il est de mauvaise foi. Il joue sur les mots et sur les termes de cet accord. Il s'amuse avec moi. Je crois qu'il aime me voir et me sentir gênée par cette situation. Il pavoise. Je ne dis rien pour le moment, ne sachant pas quoi répondre. Un long silence s'installe entre nous.

— Mylène, ne fais pas l'erreur de ne pas honorer ton contrat, car je serais dans l'obligation de tout dévoiler... Et maintenant tu sais qu'en plus du groupe Snapchat, je peux utiliser ton voisin pour diffuser davantage tes exploits.

Je suis prise d'un accès de rage. J'ai envie de crier mais je me contente de mettre un coup de pied dans un oreiller. La main crispée sur mon téléphone, je fais un effort pour parler d'une voix plus calme.

— Alors à lundi.

Il me répond la même chose avant que je raccroche. Le salaud ! Il jubile à présent. Il sait que je n'ai pas d'autre choix et c'est bien volontairement qu'il s'est permis cette incartade. Il est encore trop tôt pour que je puisse me servir de Patrick. Il est au courant de l'idée de son frère mais il ne peut rien faire pour m'aider. J'apprécie qu'il ne fasse pas de commentaire à propos de cette photo et des conditions dans laquelle elle a été prise. Raymond s'est fait un plaisir de lui envoyer.

Je vais devoir céder à Marcel, pour sa nouvelle sextape où il m'annonce qu'il va me prendre en m'enfonçant à son tour son pouce dans mon cul...

Écrire à Thalia_Devreaux

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche