Vieux cochons !

Une saga de Thalia_Devreaux - 23 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

6 minutes de lecture

Épisode 20 : Piégée par mon voisin

Le dimanche matin, je me réveille dans un état vaseux. J'ai profité de la soirée pour boire plus que de raison, surtout pour oublier. Je suis sortie avec une amie, qui m'a amenée et raccompagnée, au moins j'étais sûre de ne pas faire de bêtise.

Je paresse dans le salon avec mes parents après le petit-déjeuner. Je les vois peu en ce moment et ils se demandaient si j'allais bien. Ils trouvent que je m'enferme beaucoup dans ma chambre et je prétexte que j'ai besoin de m'isoler pour travailler. Je leur fais croire que l'année se révèle plus compliquée que prévu, que je me sens moins à l'aise et que c'est peut-être pour ça qu'ils ont l'impression que je suis distante. Naïfs, ils croient que c'est la vérité, ce qui m'arrange.

Enfermée dans ma chambre, j'allume mon ordinateur et comme chaque jour, je visite le forum en tout premier pour être rassurée de ne rien voir me concernant. J'ai reçu un message que j'ouvre dans un nouvel onglet de ma page internet, tout en continuant de vérifier l'actualité. Un nouveau sujet attire mon attention, créé par monsieur Beaumont, avec pour titre « Une jeunette qui aime la bite d'un vieux retraité ».

Mon cœur s'emballe lorsque je clique dessus et je vois une photo de moi, à moitié nue, le visage masqué par un carré noir, un montage grossier probablement fait sur Paint. Le vieux cochon annonce qu'il a une vidéo de moi en deux parties où je lui fais un strip-tease et celle où je couche avec lui. Le salaud ! Ce n'est pas possible ! Pensé-je affolé.

En regardant la photo, on voit son épaule et un peu sa tête avec moi en fond. Je reconnais ma culotte de la veille. Il n'y avait personne d'autre que nous deux. L'image est floue, moins net qu'une photographie. C'est une capture de la vidéo prise à mon insu. Je n'ai pas fait attention qu'il m'a filmée ! Il s'est permis de faire la même chose que Jérémy ! Sauf que cette fois-ci, je ne m'en suis pas aperçue...

Je réfléchis à toute vitesse, la tête lourde, désespérée, surtout en découvrant sur l'autre onglet que j'ai ouvert, que Marcel m'a contacté. Avant de lire son message, je retourne sur le sujet ouvert dans lequel mon voisin annonce qu'il est prêt à échanger les vidéos contre d'autres films ou photos amateurs. C'est une catastrophe !

J'essaie de revoir la scène d'hier, de comprendre comment je suis passée à travers. Je revois la bibliothèque derrière le lit avec tout un tas de bazar dessus... Trop d'objets entassés devant les bouquins ou entres, que je n'ai pas fait attention à une petite caméra vidéo... Ça va me coûter cher...

Lorsque je lis le message de Marcel, je ne suis pas surprise d'apprendre qu'il a les deux vidéos en sa possession, échange qu'il a obtenu avec d'autres images et photos qui ne me concernent pas, mais sur sa femme.

« Ne t'en fais pas, ces deux vidéos je les garde pour moi. »

Je ne suis pas surprise de ce qu'il m'annonce. J'ai vu sur le forum qu'il échangeait avec deux autres membres des photos et vidéos de sa femme. Je suis soulagée qu'il ne se soit pas servi des miennes. Même si dorénavant, je sais qu'il va falloir que je négocie avec lui. Il le sait, il m'en parle déjà... Il va falloir aussi que je m'occupe de monsieur Beaumont. Il faut qu'il arrête de faire circuler ces vidéos de moi à visage découvert.

Mon téléphone sonne, c'est Patrick qui m'appelle. Ça ne peut pas être une coïncidence, surtout quand je remarque que son frère à posté un message dans le sujet pour annoncer qu'il est intéressé par les vidéos.

« Je crois que tu t'es mise dans une nouvelle situation fâcheuse » Me dit-il après les politesses d'usage.

Inutile de lui mentir, il sait déjà la vérité et après avoir confirmé, il m'annonce que Raymond lui a montré la vidéo. Il semble ennuyé par ce qui m'arrive. Il m'annonce qu'il connaît un moyen pour que son frère ne me nuise plus mais qu'il y aura un prix à payer. Il y en a toujours un en ce moment mais lui, c'est le seul à ne pas avoir profité tant que ça de moi. J'imagine que ce sera quelques photos de moi nue.

« Et une fellation aussi, s'il te plaît. »

Ce n'est pas cher payé, un petit sacrifice, même s'il me demande de pouvoir me caresser pendant la séance photo. Il m'explique comment il va faire pour récupérer les vidéos chez son frère. Il a déjà tout prévu. Il lui en veut encore d'avoir pu profiter de moi en se servant de lui à son insu. Il n'a pas du tout apprécié le vol des photos, parce que dit-il « on avait un accord et j'ai l'impression de ne pas l'avoir respecté ».

J'apprécie qu'il se sente redevable ainsi que son aide. Si son plan marche, je me débarrasserai à la fois de son frère et de lui. Cette fois-ci, nous changeons la date, le lieu et l'heure du rendez-vous. Ce sera le jeudi dans l'après-midi, dans un autre coin tranquille où le randonneur ne croise jamais personne.

Après avoir mis un terme à la conversation, je regarde par la fenêtre et vois le vieux cochon de voisin dans son jardin. Je m'empresse d'aller le rejoindre. Il me sourit lorsqu'il me voit arriver. Je lis sur son visage qu'il se doute de pourquoi je viens le voir.

— Vous n'aviez pas le droit ! M’exclame-je sans trop lever la voix.

Il se met à rire avant de me répondre.

— Sans doute. Mais tu vas faire quoi pour m'empêcher de m'amuser avec ? Tu vas aller te plaindre chez les flics ? Allons Mylène, soyons sérieux. Si ç'avait été ton intention, tu l'aurais déjà fait dès que j'ai pris les photos et que je les ai diffusées sur le forum.

Il n'a pas tort et je me sens piégée par lui. Il sait ce qu'il fait. Il est au courant pour l'histoire de Stéphanie, comme tous les habitants de notre petite ville. Si je signalais à la police qu'il se permet de diffuser une vidéo prise à mon insu, il faudrait que j'explique pourquoi j'ai couché avec lui. Et si je garde le silence à ce sujet, tout le monde saura que j'ai eu une relation sexuelle avec mon voisin, trois fois plus âgé que moi...

— Il faut aussi que tu me comprennes, repend-il après un long silence. Sans cette vidéo, jamais personne ne m'aurait cru sur le forum. Ils pensaient tous que c'était faux quand je leur disais que je me suis tapé une jeunette. Au moins maintenant, ils savent que je ne suis pas un menteur.

Je suis anéantie d'entendre ça. En fait, il m'a piégée uniquement pour prouver qu'il disait la vérité me concernant. Je pousse un soupir las, ne sachant pas quoi répondre.

— Bon, maintenant je peux retirer la vidéo, si tu veux. En échange, tu devras coucher avec moi une dernière fois.

Qu'il arrête de diffuser les vidéos, oui je le veux. Coucher avec lui, je préférerai m'en passer mais j'accepte son offre, à condition qu'il ne les partage plus. Il me le garantit et il me laisse un délai de deux semaines pour coucher avec lui. Et de préférence chez mes parents, dans ma chambre... Une excentricité que je suis prête à lui accorder, même si pour le moment je n'ai pas dit oui. Mais au moins, je serai certaine de ne pas être filmée à mon insu.

Lorsque je retourne dans ma chambre, Raymond m'a contacté par messagerie. Il aimerait avoir sa sextape privée, comme mon voisin, à visage découvert. Il se trouve que dans son message, Marcel me réclame la même chose. Je le leur promets plus ou moins, surtout pour gagner du temps et trouver un stratagème pour ne pas arriver à cette extrémité. Si pour Raymond, je vais pouvoir me servir de son frère pour y échapper, pour Marcel, j'ai bien peur de devoir accepter.

Lorsque je fais le point sur ma situation, je m'aperçois que je suis en train de négocier avec les cinq mêmes depuis plusieurs semaines. Espérons que dans les prochains jours, je mette un terme à toute cette histoire...

Écrire à Thalia_Devreaux

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche