Fragments

Une saga de Camille_Eelen - 10 épisode(s)

« De petits morceaux de temps et de corps. Des impressions et des images. Textes courts. »

Fragments

Épisode 1 : Nue.

Nue, tu pourrais affronter toutes les armées du monde. Nue, tu n’as plus rien à craindre de la peur, de la médiocrité, de la haine, de la honte. Nue, tu me fais croire en Dieu. Nue, ton regard est plus sensuel que ton cul, plus chaud que ton con. Nue, tu es belle. Nue, tu es. ......

Lire l'histoire (1 min) ...

Fragments

Épisode 2 : À l'origine.

À l’origine de mon monde, il y a toi. Toi et ton sexe. Ton âme, sans doute, y est cachée ou peut-être s’y est-elle réfugiée ? Entre tes cuisses entrouvertes, je perçois sa présence, j’en reconstruis les méandres. Je t’envie ton corps de femme, tes seins, ton ventre, ton con, ta peau ; si à l’aise av......

Lire l'histoire (1 min) ...

Fragments

Épisode 3 : Ta main.

Tu me tiens. Tu as dans ta main ce qui fait de moi un homme. Un morceau de chair, de sang gonflée, érigée. Une excroissance de force et de puissance crânement montrée n'osant avouer qu'elle n'est rien sans le vide. Ce petit espace vide au creux de ton corps. Cette absence qui remplit mon désir. Tu m......

Lire l'histoire (1 min) ...

Fragments

Épisode 4 : Ton ventre.

Le monde se résuma à une tache de lumière sur son ventre. Tranchant l’entrejambe, le trait de fusain d’une toison sombre traçait un axe de symétrie entre la naissance des cuisses. Ses hanches pleines et amples me disaient l'étrange malédiction du plaisir, sa quête éperdue et l'éternel recommencement......

Lire l'histoire (1 min) ...

Fragments

Épisode 5 : Ton sexe.

Ce que je te montre n’est pas mon sexe. C’est autre chose. Ce que je te permet de voir et bien plus que ce que tu vois. Ce que tu me dis tant aimer, que tu désire prendre ou lécher, pénétrer ou caresser, c’est une blessure qui me rend plus forte, un vide qui remplit l’esprit des hommes et le rend pl......

Lire l'histoire (1 min) ...

Fragments

Épisode 6 : Obscurité.

L’obscurité te déshabille. L'ombre ne te cache pas, ne t'oblitère pas, elle te révèle. Elle te désigne comme la douleur montre le plaisir, comme chacune de mes absences me hurle ta présence. Tu es là, intensément, intimement. Ce que tes cheveux et ta main cachent - oh à peine - n'est nullement dissi......

Lire l'histoire (1 min) ...

Fragments

Épisode 7 : Le matin.

Chaque matin du monde, ton corps constrictor construit, de la ligne du dos au sillon de tes fesses, une tresse de chair. Un entrelacement qui raconte une histoire. Chaque matin du monde, je te regarde et, doucement, je pleure. ......

Lire l'histoire (1 min) ...

Fragments

Épisode 8 : Ton con.

Dieu est un con. Lorsqu’entre tes cuisses ouvertes, ton sexe se dévoile, je sais que le monde fut d'abord cela. Il n’y eut ni argile, ni éther à façonner, Dieu est une femme qui entrouvrit ses cuisses pour se donner du plaisir. L'univers est né de la jouissance d'une déesse se caressant doucement, p......

Lire l'histoire (1 min) ...

Fragments

Épisode 9 : Ton dos.

De dos, sur une chaise drapée, elle me montrait son cul. Un cul rond et plein. Un cul sublimant la vie comme un requiem le ferait de la mort. Au bout d'un dos qu’Ingres aurait dû peindre, je ne voyais que ce cul théâtral dont la jupe relevée sur les hanches ajoutait au décorum. Attente des trois cou......

Lire l'histoire (1 min) ...

Fragments

Épisode 10 : Archipel.

Archipel, ton corps émerge des draps froissés et dans ce lit-océan, tu m'as naufragé. L'aube en sculpte les contreforts. Hier, nous avons joui. Et ton corps en exhale le sel. Hier, je t'ai rendu hommage. J'ai joui comme un disciple imite son maître. Lorsque ton cul, plein et intimidant, s'est tendu ......

Lire l'histoire (1 min) ...

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche